Tataki : ingrédients et recette

Publié le : 10 septembre 20213 mins de lecture

Le tataki est une recette autant incontournable que représentative de la cuisine et de la culture japonaise. Les fins gourmets seront intéressés de savoir comment préparer ce plat, et avec quoi le préparer.

Le tataki japonais

La gastronomie japonaise est l’une des plus riches au monde, tant dans la variété des plats que dans les ingrédients nécessaires. Parmi les plus connus de ces plats : le tataki. À la base, il s’agit de filet de thon rapidement cuit à la poêle de manière à obtenir une croûte et une chaire tendre au milieu (mi- cuit). Le tout est enrobé de graines et de fines herbes. De quoi parfumer tout cela. On peut, d’ailleurs, commander ici maki et sushi à Bois-Colombes, pour les intéressés, et déguster à tout moment et en tout lieu, ce plat exceptionnel. Le tataki s’accompagne en général d’une sauce soja. Mais bien-sûr le choix des herbes, des graines et de la sauce dépend essentiellement des envies et des goûts de chacun. Toutefois, il existe des ingrédients et une recette de base dans la préparation du plat.

Les ingrédients

Le choix des ingrédients est très important en cuisine. En général, préparer du tataki pour 3 à 4 personnes nécessite : du filet de thon (une tranche), 2 cuillerées à souper de graines de pavot, 2 cuillerées à souper de curry en poudre, de l’ail réduit en poudre (une pincée pour chaque personne), une cuillerée à souper d’herbe de Provence, de la sauce soja. Ces ingrédients sont pour la recette classique. Il existe des restaurants où il est possible de déguster du tataki enrobé d’autres herbes et graines. Certains chefs sont même allés jusqu’à substituer le thon à la viande de bœuf. De quoi varier les goûts et les plaisirs de chacun.

La recette

À l’instar des sushis japonais, le thon utilisé pour le tataki est coupé en petites tranches d’à peu près 3 cm d’épaisseur et de largeur. Ensuite enrober chaque tranche avec les graines de pavot. Cuire le tout à la poêle, une minute de cuisson pour chaque face. Faire de même pour les tranches au curry. Le tataki provençal sera saupoudré de semoule (de l’ail en poudre) puis d’herbes de Provence. Une fois toutes les tranches cuites, les découper en de plus petites bouchées d’1 cm d’épaisseur et préparer la sauce en accompagnement. Choisir une sauce tamari pour les intolérants au gluten du soja. Le tataki est à déguster en le trempant dans la sauce.

Plan du site